• +41 (0)22 735 61 60

Historique

FONDATION DE L’ASSOCIATION GENEVOISE DES SPORTS (AGS)

Officiellement, l’Association genevoise des sports (AGS) a été créée le premier jour de l’hiver 1940, soit le 21 décembre. Cependant cette réunion des fondateurs avait été précédée d’activités diverses.

En effet, rappelons pour mémoire que la seconde guerre mondiale débuta en 1930 et que nos frontières se fermèrent, ne permettant plus d’échanges avec les pays voisins, notamment dans le domaine sportif.

Soucieuses de ces faits, les Autorités de la Ville de Genève chargèrent les milieux sportifs d’organiser les premiers Jeux de Genève.

Un extrait du mémorial de la séance du Conseil municipal de la Ville de Genève du 23 juillet 1940 nous Éclaire à ce sujet. (voir le PDF ci-dessous)

Dans l’une des discussions  qui débouchèrent sur l’arrêté en annexe, il est fait mention des responsables des Jeux de Genève et des fondateurs de l’Association genevoise des sports :

M,. Uhler, président du Conseil administratif : Le rapport qui vous a été adressé à l’appui du projet fournit tous renseignements utiles concernant cette manifestation dont il est permis d’espérer qu’elle connaîtra un grand succès et qu’elle pourra être renouvelée dans les années à venir, avec une ampleur plus considérable. J’ajoute que le Conseil administratif a rencontré, pour sa préparation, la meilleure volonté de la part de toutes les sociétés sportives, ce qui l’a encouragé à vous proposer, par le projet soumis à votre examen, une participation financière de la Ville à concurrence d’une somme de 15'000 francs. Il convient en passant de rendre hommage à l’effort du comité d’organisation où figurent notamment MM. Burgi, président, Chapuis et Chevrier, vice-présidents, Babel, secrétaire et Barambon, trésorier général, car il y aura une trésorerie générale ; l’ensemble des recettes viendra en déduction de cette participation. Pour ce projet également nous vous proposons la discussion immédiate (Approbation).

Le 27 mai 1941, le même conseil votait un crédit de garantie de 25'000 francs pour l’organisation des Jeux dont les dépenses s’élevaient à 35'000 francs et les recettes à 10'000 francs.

Dans ce même texte, il est précisé que le Comité exécutif des Jeux s’est transformé en Comité genevois des sports présidé par M. Burgi. La proposition après renvoi en commission sera votée par le Conseil municipal dans sa séance du 6 juin 1941.

 

1940 – 1951

Les Jeux de Genève sont organisés à douze reprises par le Comité des sports. Ils remportent un important succès populaire grâce à une participation de qualité dans les sports de base de l’époque.

Le période de l’après-guerre étant heureusement terminée, les Jeux de Genève perdent de leur importance et leur organisation est abandonnée.

En 1951 le Comité genevois des sports regroupait vingt-cinq associations sportives.

 

1952 - 1962

Les associations sportives voient le nombre de leurs adhérents augmenter rapidement, la population genevoise découvrant à une cadence soutenue la pratique du sport et des loisirs.

C’est au début de cette décennie que le Service des sports de la Ville de Genève est créé et dans sa foulée la croissance des stades municipaux, avec pour fleuron, la réalisation de la patinoire des Vernets, œuvre futuriste aux dimensions imposantes qui permettra à Genève d’être en avance d’une génération dans les équipements sportifs.

 

1962

Le Comité genevois des sports change de nom de devient l’Association genevoise des sports.

Elle compte alors vingt-six membres.

C’est à partir de cette date que l’Association va pleinement jouer son rôle de soutien auprès des institutions de notre canton pour développer la pratique du sport. Elle travaillera en synergie avec les autres entités genevoises pour voir progresser l’implantation de nouvelles installations sportives sur l’ensemble du territoire.

L’accompagnement des nouvelles structures cantonales, comme les Services de santé et de la jeunesse (contrôle médico-sportif) et le Service des loisirs (créé en 1964) va lui permettre de remplir pleinement les rôles inscrits dans ses statuts. Ses activités multiples sont facilitées par les liens étroits qu’elle entretient avec sa marraine le Service des sports de la Ville de Genève.

A noter également que les années 1960 verront naître les semaines de classe verte et blanche, ceci grâce, en partie, à l’un des animateurs de la fonction publique et membre de notre association : Paul Gilliéron.

 

1972

La tâche principale de notre société est d’assurer les liens entre la vie associative et la vie politique des différentes entités du canton. C’est à ce titre qu’un comité de soutien, présidé par M. Clément Piazzalunga, alors président de l’AGS, va se former pour défendre la création d’une zone sportive pour la ville de Genève à Vessy.

Notre association regroupait alors 31 sports.

 

1975

Le projet de zone sportive à Vessy fut approuvé par le Conseil municipal. Cependant un referendum fut lancé et la votation populaire qui s’ensuivit enterra le projet.

 

1978

Organisation du premier salon international des loisirs, qui eu lieu du 6 au 16 avril, il fut baptisé Loisirama. Vingt-sept associations y sont représentées, sept y réalisent des exhibitions.

C’est également l’année de la Fête fédérale de gymnastique, magistrale organisation à la gloire du sport associatif et la démonstration parfaite du bénévolat de l’ensemble du sport cantonal.

Cette adhésion de tous les sportifs genevois va relancer la demande d’implantation d’une zone d’activité sur le lieu des festivités de la Grande Fin qui, cette fois, aboutira.

 

1984 - 1990

Le sport fait son apparition au niveau de la politique du canton le 13 septembre 1984, sous la forme d’un vote, par le Grand conseil, de la loi sur l’encouragement aux sports. La Commission consultative cantonale des sports sera ainsi créée, cinq représentants des milieux sportifs y siègent.

Notre association va reprendre également le rôle d’organisateur, sur la demande de la Ville, pour permettra la relance de la pratique de la course à pied en zone urbaine. Le marathon et les 10 km de Genève qui seront organisés pendant six ans.

L’AGS regroupe alors 42 sports.

 

1992

Notre association, en soutien à l’ACGF, va participer activement à une pétition pour demander la réalisation d’un stade moderne. Vingt-cinq mille signatures seront déposées à la Chancellerie d’Etat.

C’est l’année du déménagement de Loisirama à Palexpo et la naissance de FESPO, salon des vacances et loisirs. Avec l’aide de ses associations membres, l’AGS va participer activement à l’animation de cette manifestation.

C’est également l’arrivée de la première femme au comité de l’AGS.

 

1995

Depuis sa création, l’AGS s’est toujours montrée attentive à la représentation équitable de tous les sports dans les médias. A ce sujet, elle a organisé plusieurs soirées d’information. C’est également à ce titre qu’elle déposera une pétition à la TSR afin de sensibiliser l’opinion des journalistes de notre télévision.

 

1995 - 2000

L’AGS va renforcer sa position au sein du mouvement sportif genevois et tenir ainsi son rôle de trait d’union entre les décideurs politiques et la vie associative. Elle suggère, aide à la décision et coordonne les demandes pour doter Genève d’espaces et de complexes sportifs (ne sont-ils pas les futurs parcs de détente du 3e millénaire ?) pour l’ensemble des citoyens genevois.

L’AGS qui représente en l’an 2000 60 sports, va grandir et poursuivre son but en tant qu’organe faîtier pour réussir les objectifs sportifs communs de la population genevoise.

 

2005 – 2008     

Pendant cette période, l’AGS a commencé à réfléchir à la création d’un concept « label sport de qualité ». Celui-ci aura pour but d’encourager les clubs sportifs formateurs et de soutenir les bénévoles par une reconnaissance de leur travail et de leur engagement. Sa réalisation devra être effectuée en partenariat avec l’Etat de Genève, la Ville de Genève et les communes genevoises pour atteindre son objectif.

 

2009

Le comité de l’AGS revoit la conception de son site Internet. Il a pour objectif de représenter un « Google du sport » à Genève où toute personne intéressée par le sport trouvera une réponse à sa question.

 

2010

L’AGS crée le journal « AGS Sports » qui paraîtra 4 fois par an. Malheureusement, la difficulté de trouver des sponsors le fera disparaître à fin 2011. Cette publication sera remplacée peu après par une newsletter mensuelle figurant sur le site internet et adressée à tout sportif qui le demande.

 

2012

A l’initiative de son président, Roger Servettaz, le comité de l’AGS a décidé de rénover le concept des « Jeux de Genève ». Autrefois, organisés pour pallier aux difficultés issues de la guerre, les « Jeux de Genève » seront destinés aux juniors, filles et garçons. Ils seront organisés tous les deux ans. Avec le soutien financier et logistique des collectivités publiques (Etat de Genève, Ville de Genève et Association des Communes Genevoises), la première édition verra environ 1800 jeunes s’affronter dans 21 sports différents dans les différentes installations sportives de la Ville de Genève.

 

2013

Au cours de cette année, l’AGS a participé activement à l’élaboration de la nouvelle loi cantonale sur le sport et du concept cantonal du sport. Son président a participé à diverses réunions et a été auditionné par la Commission de l'enseignement, de l'éducation, de la culture et du sport du Grand Conseil.

L’AGS est fière d’avoir obtenu la reconnaissance du sport associatif par la rédaction de l’Art. 12 « Sport associatif, qui prévoit que le canton, en collaboration avec les communes, soutient le sport associatif et encourage le bénévolat dans le sport.

Enfin, dans le cadre de la formation du Conseil consultatif du sport, l’AGS aura la tâche de proposer au Conseil d’Etat quatre membres représentant les organisations sportives et d’être consultée dans le cadre de la nomination de trois experts.

 

2014

Porté par le succès de la première édition, pour leur seconde édition les « Jeux de Genève » du 21e siècle se sont déroulés sur le territoire du *Grand Genève*. Des compétitions sont organisées à la fois en Ville de Genève, dans les communes genevoises, dans le Canton de Vaud et dans les départements de la Haute-Savoie et de l’Ain. Environ 3800 jeunes de France et de Suisse ont participé aux compétitions disputées dans 31 sports.

L'AGS continue de grandir et regroupe aujourd'hui 74 membres, représentant 63 sports.

Elle poursuit son activité en tant qu'organisme faitier pour réussir les objectifs sportifs communs de la population genevoise.

 

René Bohnenblust  Jean-Claude Gal  Roger Servettaz

 

Télécharger le document PDF

Pour toutes questions, contactez-nous au +41 (0)22 735 61 60
ou via notre formulaire en ligne

Cliquez ici

Newsletter

Recevez nos dernières news